[Zéro Déchet] Fabriquer ses emballages réutilisables à la cire d’abeille

Si vous êtes abonné à mon compte Instagram ou ma page Facebook, vous avez probablement suivi mes déconvenues lors de mes achats de fromage. Pour les légumes et les œufs, facile: sacs à vrac et anciennes boîtes d’œufs sont facile à transporter (voir mon « kit courses« ). Prévoir la bonne quantité de bocaux pour la viande et le fromage devenait un exercice périlleux, m’obligeant à trimballer dans mon chariot de courses tout un attirail de boîtes en verre sonnantes et trébuchantes (et pesantes!). Certains de mes abonnés se sont amusés aussi de ce fromager, qui, n’ayant pas le compas dans l’œil (l’ayant moi-même poussé par ma gourmandise à choisir « le plus gros morceau qui puisse rentrer dans la boîte »), a dû recouper un magnifique morceau d’emmental pour le caser dans ma boîte. Bref, il fallait prendre le taureau par les cornes, et après avoir procrastiné des mois, j’ai enfin réalisé mes emballages réutilisables à la cire d’abeille. Et bien, franchement, j’aurais dû le faire avant tant c’est facile et rapide.

Le tutoriel!

Vous me l’avez tant demandé, alors le voilà. Côté matériel:

  • des tissus de récup’, de préférence assez fin
  • de la cire d’abeille en pastilles (magasin bio)
  • une paire de ciseaux
  • une lèche frite ou plaque allant au four, protégée d’un papier sulfurisé

Préchauffer son four à 85-90°C.

Sélectionner un tissu plutôt fin. Pour ma part, j’ai pioché dans le stock de vieilles chemises de mon mari. Un T-Shirt sera trop épais. En couper un morceau de la taille de la plaque. Poser le tissu propre bien à plat sur la plaque recouverte de papier sulfurisé (que vous réutiliserez d’une fournée sur l’autre). Le papier sulfurisé doit vous épargner un pénible nettoyage de la plaque.

Parsemer régulièrement le tissu de pastilles de cires d’abeille. Pas besoin d’en mettre des tonnes, et pas de panique, vous pourrez en rajouter après coup.

Enfourner la plaque et regarder les pastilles fondre et imbiber le tissu. Cela ne prend que 3 à 5 minutes environ. Si vous voyez qu’il manque de la cire, sortez la plaque, ajoutez quelques pastilles et enfournez à nouveau.

Sortir la plaque, attraper le tissu par deux coins. Secouer doucement pendant 1 à 2 minutes: c’est sec!

emballage à la cire d'abeille

Pots de yaourt recouverts d’un emballage à la cire

Eventuellement redécouper les bords, ou selon le format désiré. C’est prêt! Inutile de faire un ourlet, grâce à la cire, le tissu ne s’effiloche pas.

Mais pourquoi ne l’ai-je pas fait plus tôt?
  1. C’est vraiment facile et rapide. Pas besoin de faire le moindre point de couture. La première fois, j’ai tâtonné un peu, j’ai dû y passer une grosse demi-heure. Le lendemain, j’ai réalisé un emballage supplémentaire en 15 minutes.
  2. On réalise des emballages de la forme que l’on veut. J’en ai fait un grand pour emballer des fromages (et je vais en refaire d’autres de ce format), des petits pour couvrir mes pots de yaourt. J’ai même récupéré la poche de la chemise pour en faire une pochette sans faire le moindre point de couture.
  3. C’est économique: j’ai précédemment acheté pas mal de Bee’s Wrap. Ils ne sont pas donnés, et à cela je devais acheter des frais de port assez élevé (ne parlons pas de l’empreinte carbone). Vous vous souvenez, le prix était la principale limite que je leur avais trouvé? Désormais, ils ne me coûtent que le prix de la cire, et on en utilise vraiment très peu.
  4. C’est zéro déchet: je réutilise des vieux tissus, et j’évite dorénavant de prendre les papiers à fromage au marché.
  5. C’est facile à transporter. Je ne prends des contenants en verre que pour la viande. Et comme nous consommons peu de viande, je n’ai plus l’impression de me trimballer des kilos de verre lors de mes courses.
emballage à la cire d'abeille

Et un fromage emballé dans un tissu imprégné de cire d’abeille!

Hop, je vais réviser mon kit courses zéro déchet!

Quelques petits rappels que vous pouvez retrouver de façon dans mon billet « J’ai testé: les emballages réutilisables à la cire d’abeille« :

  • Entretien: un filet d’eau tiède savonnée et un coup d’éponge propre, le tour est joué.
  • On peut stocker des fruits et légumes (typiquement pour protéger l’entame d’un concombre, un demi citron, etc), du fromage, couvrir des bols, saladiers, emballer du pain, un sandwich, mais jamais de viande. Comme on ne peut pas décaper le tissu à la cire sous peine de l’endommager, ni le passer en machine, on risque des contaminations.
  • N’hésitez pas à utiliser la chaleur de vos mains pour ramollir légèrement la cire, afin de pouvoir faire épouser la forme du contenu avec le tissu.

Mmmm… cette bonne odeur de cire. Allez, vous savez ce qu’il vous reste à faire ce week-end!

Psss: on me demande si c’est réalisable avec de la cire végétale. Si vous essayez, vous me dites? Merci!

19
23 Commentaires
  • la Fourmi Elé
    mai 19, 2017

    C’est cool, je vais aller voir à côté si j’ai de la cire d’abeille comme ça. ça devrait être trouvable.
    je suis plutôt emballé par ce concept car il m’arrive encore d’utiliser des films alimentaires pas terribles!
    A bientôt

    • Erika
      mai 20, 2017

      Et surtout avec tes talents de couturière, tu pourrais fabriquer des pochettes à goûter ou sandwich et autres emballages hyper créatifs. 🙂

  • Pépin
    mai 19, 2017

    Bonjour, vous mettez de la cire des deux côtés ?
    En tout cas, j’ai bien envi d’essayer. Merci pour l’idée 😉

    • Erika
      mai 20, 2017

      Pas besoin, la cire traverse le tissu. Et c’est bien pour ça que je mets un papier sulfurisé dessous, car le nettoyage de la plaque peut s’avérer pénible.

  • Claire
    mai 20, 2017

    C’est une super idée ! Je pense que je vais vite tester merci

  • behra
    mai 20, 2017

    Bonjour, niveau hygiène, ça se passe comment? Il faut vraiment avoir une éponge super propre ou alors peut-on utiliser le liquide vaisselle maison? … ça m’interpelle dans le sens où on se retrouve avec qqch en contact direct avec l’aliment, mais qu’on ne peut à priori pas vraiment nettoyer…
    Merci de votre réponse.
    Cordialement.
    Stéphane

    • Erika
      mai 20, 2017

      Bonjour Stéphane,
      Oui on peut mettre du produit vaisselle. Par « propre », j’entendais « pas une éponge cradingue qui a traîné des jours dans un évier », car par définition, les éponges ou assimilés sont souvent des nids à microbes.
      Je suis ne suis pas trop stressée par le nettoyage de mes emballages. J’en utilise depuis 3 ans (du commerce d’abord et plus récemment fait-maison) et vraiment aucun problème. J’emballe aussi bien du fromage que des pâtes à tarte (qui parfois collent un peu), des entames de légumes, etc. J’évite juste ce qui peut couler et surtout la viande. Bon WE à vous.

  • Severine
    mai 20, 2017

    Bonjour, je n’arrive pas à trouver cette marque de cire d’abeille, où vous l’êtes vous procurée s’il vous plaît ?? Merci par avance, super idée ! !

    • Erika
      mai 20, 2017

      Bonsoir Séverine, je l’ai achetée sur le site Greenweez.
      Bonne soirée

  • Nael
    mai 21, 2017

    Bonjour,
    J’en ai réalisé la semaine dernière et c’est top, mais j’ai emballé le sandwich de mon mari avec et l’odeur de la cire d’abeille a imprègné le sandwich, ce qui lui a donné un mauvais goût. Avez-vous une astuce pour la faire disparaître?
    Votre tuto est très sympa 😉
    Bonne journée

    • Erika
      mai 26, 2017

      Bonjour Nael,
      L’odeur s’estompe avec le temps, alors je ne pourrais que vous conseiller de les étendre à l’air libre quelques temps si cela vous gêne.
      Bon WE!

  • Stéphanie
    mai 21, 2017

    Bonjour pensez vous qu on puisse le faire avec la cire de soja ? Merci

    • Erika
      mai 26, 2017

      Bonjour Stéphanie, je n’ai pas personnellement essayé mais j’ai pu lire qu’on pouvait l’utiliser par ailleurs de facon assez similaire (ex: bougies…). Je dirais qu’il n’y a pas de raison que ca ne marche pas. Vous me direz si vous essayez?

  • Claire
    mai 24, 2017

    Je n’avais jamais entendu parler de ce type d’emballage mais ayant tout ce qu’il faut à la maison j’ai testé ! C’est effectivement très facile à faire. N’ayant plus de papier sulfurisé depuis longtemps, j’ai mis du papier normal et j’ai lavé ma lèche-frite facilement avec de l’eau bouillante. Seul regret, je n’ai pas repassé mon morceau de tissu avant de le faire et ça se voit. Reste à voir si j’en ai l’usage !! L’odeur de cire d’abeille est effectivement forte le premier jour, je vais donc attendre demain pour l’utiliser. A suivre !

    • Erika
      mai 26, 2017

      C’est vrai qu’on peut avoir des plis sur le tissu. A priori l’odeur s’estompe, je n’ai pas eu trop de soucis de ce côté là. Bon WE!

  • muse_88_
    juin 3, 2017

    Bonjour,
    j’ai testé votre recette et pas terrible, le tissus est tout dure et en effet les aliments prennent le goût de la cire. C’est tellement dure, que c’est difficile à plier et ne tient pas au bord des plats. Pourtant j’ai pris un tissus fin et mis de la même quantité de cire que sur votre photo.
    Je ne suis pas convaincue
    bien cordialement

    • Erika
      juin 5, 2017

      Merci pour votre retour. C’est étrange en effet, car j’en ai fait plusieurs fois et le tissu reste souple.

  • Emilie
    juin 8, 2017

    Bonjour,
    Voilà quelques jours que ça me turlupine d’essayer… Les tout-prêts sont bien certes, mais assez chères, sans parler de la satisfaction du fait-maison ! Je me demande par contre si c’est aussi costaud et adhérent?! Les miens contiennent également de l’huile de jojoba et de la résine d’arbre. J’ai cherché une recette qui pourrait contenir ces ingrédients mais je n’ai rien trouvé… peut être que la cire d’abeille suffit au final?!
    Bref, je me pose pleins de questions…
    Ce blog est très sympa en tous cas !! Merci !!

    • Erika
      juin 8, 2017

      Ceux que j’ai acheté initialement sont également composés d’huile de jojoba et huile essentielle de pin en plus de la cire d’abeille. Je les ai réalisés uniquement avec de la cire d’abeille car ça marche plutôt bien et je ne voulais pas trop me lancer dans des essais hasardeux. La différence sur le résultat est assez mince.

  • Baksalary Candice
    septembre 2, 2017

    Bonjour
    J’adore ce concept et j’aimerais beaucoup essayer, faut-il que le tissus soit bio ? Sinon voys dites qu’il en existe avec de l’huile essentiel c’est pour l’odeur ou pour une autre utilité ?
    Merci de votre réponse

    • Erika
      septembre 8, 2017

      Bonjour Candice,
      Les tissus que j’utilise sont des chemises qui ont été tellement lavées et relavées que les résidus de pesticides, s’il y en a, doivent avoir disparu.
      Les HE quand on en met sont là principalement pour l’odeur. J’ai vu en revanche des tutos où l’on mélange à la cire un tout petit peu d’huile de jojoba, qui sert à affiner la consistance. La cire d’abeille a déjà en soit des propriétés antibactériennes. J’avoue que le produit me satisfait déjà pleinement tel quel, alors je ne me complique pas la vie.

  • rosindigo
    septembre 19, 2017

    C’est génial ! Je vais regarder dans mon magasin bio s’ils vendent de la cire d’abeille 😉 Merci pour l’astuce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *