Diversification alimentaire: se poser les bonnes questions

L’arrivée d’un enfant est un grand bouleversement, personne ne nous contredira. Avez-vous cependant réalisé à quel point cela pouvait impacter notre alimentation? Allaitement ou lait infantile, pots maisons ou industriel, bio ou conventionnel: l’arrivée d’un bébé peut tout chambouler dans les habitudes alimentaires de la maison! C’est le moment de se (re)poser certaines questions. Le bio? Oui mais comment? Car la première question qui se pose est souvent budgétaire. Comment va t’on s’organiser pour préparer les repas du bébé (ET du reste de la famille?). Comment allons-nous les éduquer au goût et au plaisir de manger?

Prenons conscience de l’importance fondamentale de ces questions au même titre que d’autres apprentissages: un investissement qui le suivra toute sa vie. Ça n’est pas évident, certains enfants vont avoir des intolérances, d’autres rejeter certains aliments: mais si le sujet vous intéresse, si vous vous y investissez un peu avec vos enfants, cela portera forcément ses fruits.

Commençons avec la première cuillère de bébé. Choisissons un beau légume frais, local, si possible bio: des carottes par exemple. Faites-en une purée bien lisse 100% carottes. GOÛTEZ-LA! Oui, vous, pas le bébé. Prenez votre temps. Lui, il goûtera après. Quelle explosion en bouche n’est-ce-pas? Mince vous redécouvrez le goût de la vraie bonne carotte, sans sel, sans rien, rien que de la carotte. Oui, une explosion en bouche. Imaginez-cela dans la bouche de votre bébé qui n’a bu jusqu’à ce jour que du lait. Quelle découverte pour lui! Quel bonheur de pouvoir l’accompagner dans l’apprentissage du goût et du plaisir de manger. Si vous prenez conscience de cela, vous n’aurez qu’une envie: lui donner le meilleur. En choisissant de bons ingrédients de base, vous ne pouvez pas vous tromper. Oui mieux vaut de bons ingrédients de base qu’un plat compliqué du commerce. Le goût, les couleurs, les textures, une découverte en toute simplicité.

J’entame la diversification avec mon 3ème bébé. Chacun est différent, c’est une nouvelle aventure, la découverte du goût, avec en même temps le challenge de préparer de bons petits plats pour le reste de la famille!

Le petit truc en plus: un site avec des ressources intéressantes si vous êtes en plein dans la diversification de votre enfant: http://www.cubesetpetitspois.fr/.

3
2 Commentaires
  • Marion
    janvier 22, 2016

    Et pourquoi ne pas justement offrir au bébé la même chose que le reste de la famille ?
    Ici, mon troisième et mon quatrième n’ont pas eu droit à des plats « spécial bébé », mais ils mangeaient la même chose que tout le monde.
    Quand on mange sainement au départ, pas besoin d’en faire un plat !
    Ni une purée, d’ailleurs: mes enfants ont mangé des morceaux, directement avec les mains, tous seuls, quand ils en voulaient, la quantité qu’ils voulaient. Pas besoin de mixer, de ces gadgets inutiles qu’on nous vend « pour notre bien ».
    La simplicité, quoi !

    • Erika
      janvier 22, 2016

      Bonjour Marion,
      Faites-vous référence à la Diversification menée par l’Enfant (DME)? Je trouve la démarche très intéressante. Je ne l’ai pas essayée, car avec l’alternance crèche / maison, je ne trouvais pas ça vraiment pratique à metre en place (peut-être à tort), et j’avais trouvé le sujet peu documenté.
      Cependant, passé la découverte des goûts simples les tous premiers mois, je vous suis sur les préparations uniques. Je profite par exemple de l’hiver où toute la famille mange beaucoup de soupes pour les préparer sans sel à la base et pouvoir en proposer à mon bébé (hier soir: carottes, lentilles corail, millet, un trait de jus de d’orange). Je sale après au besoin pour les grands.
      Concernant le matériel, je suis un peu revenu du cuit-vapeur / mixer spécial bébé, et j’utilise désormais mon matériel habituel (ce qui me permet aussi de gérer de plus grosses quantités).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.