[J’ai testé] et si vous passiez au garde-manger pour conserver vos légumes ?

Un garde-manger ? Terme en passe de disparaître, à tort, de notre vocabulaire tant l’objet parait désuet ? Je n’en suis pas si sûre quand je constate la popularité de mes posts Instagram sur le sujet, et les nombreuses questions qui en ont découlé. Garde-manger kesako ? Une armoire en bois grillagée, afin de ne pas laisser les insectes et rongeurs y pénétrer, destinée à recevoir toutes sortes de victuailles. Testé et adopté 1000 fois !

Comment le garde-manger a t’il atterri dans ma cuisine ?

Titillée il y a un an après la lecture de l’ouvrage « notre aventure sans frigo » de Marie Cochard (blog La Cabane Anti-gaspi), intriguée par ce garde-manger qui trône désormais leur cuisine (à la place du frigo !), je me suis interrogée sur la conservation des aliments. Je n’étais déjà pas du genre à mettre les tomates au frigo, vous vous en doutez bien. J’habite en appartement, j’ai une cave déjà blindée, où la température dépasse les 20 degrés à certaines périodes de l’année, et une cuisine de taille modeste. Consommant surtout des produits frais, provenant de mon AMAP ou de la cueillette, je me retrouvais régulièrement submergée de cageots et autres contenants que je tentais de caser façon Tetris un peu partout, en priant que rien ne se casse la figure. Pas question de renoncer au frigo, j’avais plutôt besoin d’optimiser le rangement de ce qui n’est pas supposé y séjourner, et éviter que les pommes du fond du cageot ne pourrissent au bout de 48h. M’étant lancée dans quelques recherches sur le web, je constate malgré tout que la bête, représente un investissement non négligeable, et est quasi introuvable d’occasion (preuve s’il en est, qu’une fois testé, on ne le lâche plus). Malgré tout, je craque, mon mari étant convaincu lui aussi, et je ne regrette absolument pas de l’avoir acheté (295 euros pour le modèle de 1.50m de haut avec 10 tiroirs + 1 distributeur à pommes de terre).Garde manger alternative au frigo

Voici donc comment un matin, le garde-manger est arrivé livré chez moi et depuis trône dans ma cuisine, à côté de mon frigo. En toute honnêteté, la meilleure place reste dans une cave saine (sèche et fraîche), mais il a toute sa place dans une cuisine. Le meuble fait 1.50m de haut, et peut contenir jusqu’à 12 tiroirs ou 10 tiroirs + 1 distributeur à pommes de terre. Les tiroirs sont en fait des clayettes (ajourés donc). Le tout est grillagé, ce qui évite qu’insectes et petits rongeurs n’y pénètrent. Il en existe de plusieurs formats, celui-ci est le plus grand.

Quels sont les avantages du garde-manger ?

Conservation des tomates

On peut y mettre tout ce qui ne se conserve pas au frigo : légumes, fruits, œufs, pain, charcuterie, fromage, etc. A noter que pour les fromages on préférera néanmoins les mettre dans une petite cave à fromage séparée. Ce que j’y mets principalement : pommes de terre, oignons, noix, œufs (dans leur boite), courges, tomates (bien étalées, sur un torchon en plus), pommes, melons, et autres fruits et légumes n’allant pas au frigo. Il m’arrive parfois d’entreposer sur un des tiroirs un gâteau fait-maison que je ne souhaite pas mettre au frigo.

Les avantages :

  • Gain de place considérable : 12 étagères sur une petite surface, et je pose même des choses au-dessus du garde-manger !
  • Meilleures conditions de conservation : les aliments sont disposés sur des clayettes ajourées, assurant une bonne circulation de l’air, et chaque aliment est bien calé, distant de son voisin de quelques centimètres. Les aliments restent beaux, plus longtemps.
  • Antigaspi : fini la pomme moisie au milieu du cageot qui va contaminer toutes ses voisines, puisque les aliments ne se touchent pas. On retire la coupable et on sauvegarde le reste.
  • Pratique : on a tout sous les yeux, bien étalé, facile pour planifier les repas.
  • Plus de place dans le frigo : on ressort des aliments qui n’auraient pas dû y être, et on peut par la même occasion passer à un modèle de taille inférieure, éventuellement.

Franchement, je ne m’en passerais plus désormais, et je ne regrette absolument pas mon investissement, malgré la somme que cela représente au départ (je comprends tout à fait que cela puisse être un frein).

Où se procurer un garde-manger ?

C’est la question qu’on me pose le plus !

Les bricoleurs ayant du temps pourront sans doute en fabriquer un, c’est faisable, mais très long !

J’ai longuement cherché à m’en procurer un d’occasion, et honnêtement, il y a très peu d’offres, voire aucune sur les modèles de grande dimension. Tentez votre chance, on ne sait jamais… ils partent généralement très vite !

Après un benchmark sur Internet, j’ai commandé le mien chez Anima Jardin (meilleur tarif avec les frais de port à l’époque où je l’ai acheté). Il provient du fabricant Masy, dans l’Oise (made in France, youhou !!). Livraison fiable, rien à redire. Sachez juste que le mien est arrivé monté livré sur palette, on me l’a déposé au pied de l’ascenseur, mais j’ai quand même un peu sué après pour retirer la palette (trop grande) et monter le garde-manger jusque chez moi.

Un an plus tard, je ne regrette rien !

1
6 Commentaires
  • Katval
    septembre 12, 2018

    Bonjour,
    Article très intéressant. La conservation est elle aussi efficace en été?

    • Erika
      septembre 17, 2018

      Bonjour,
      Cela va dépendre de la température de la pièce dans laquelle se situe votre garde-manger. Ma cuisine est orientée au sud, mais je ferme le volet lorsqu’il fait trop chaud, si bien que la pièce reste bien fraiche, et mon garde-manger est en retrait donc non exposé à la lumière du soleil.

  • Blein Marine
    septembre 12, 2018

    Bonsoir,
    Merci pour cette révélation, très intéressante ! Le tiroir de pomme de terre est il très utile (sur un plus petit modèle par exemple, serait-ce judicieux de « sacrifier » 2 tiroirs pour avoir un tiroir à pommes de terre) ? D’autre part comment est le fond du meuble : ajouré aussi ? La terre des pommes de terre tombe par terre ou au fond garde manger ? Merci pour vos réponses, cordialement.

    • Erika
      septembre 17, 2018

      Bonsoir,
      Le tiroir à pommes de terre, en particulier sur un petit modèle, n’est pas indispensable. Personnellement je stocke même trop peu de pommes de terre pour qu’il soit vraiment intéressant pour moi !
      Le fond du garde manger est ajouré (même grillage que sur les portes).
      J’espère vous avoir aidée.

  • Amrina B
    octobre 5, 2018

    Bonjour!
    Je m’interroge sur la lumière. Est ce que justement normalement il ne faut pas avoir ce genre de garde manger dans une cave ou un garage? pour éviter la lumière?

    En tout cas. J’adore l’idée et je songe aussi à investir pour gérer les cueillettes! car les cageots qui se superposent en équilibre risquée… un jour ça va mal finir! 😉
    Merci pour vos conseils

    • Erika
      octobre 7, 2018

      Bonjour,
      C’est évidemment mieux dans une cave ou un garage, mais pas rédhibitoire. La durée de conservation ne sera pas aussi longue que dans une cave, mais c’est nettement mieux que lorsque j’empilais tout, cageots, barquettes, etc.
      Le garde-manger est en retrait de la fenêtre donc pas de lumière directe. J’ai placé un torchon au dessus des oignons et des pommes de terre, deux légumes qu’il faut garder autant que possible à l’obscurité.

Répondre à Katval Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.