[Recette] Quiche, mode d’emploi. Et comment la décliner à la mode antigaspi!

J’adore les quiches, surtout depuis que j’ai trouvé LA recette ou plutôt les deux recettes de pâte qui me conviennent parfaitement. Une au beurre (classique), une à l’huile d’olive (qui marche vraiment… des essais foireux, j’en ai fait!). Et même la pâte, je la customise (on ne se refait pas). La garniture? Je pars souvent d’un reste, une poêlée de légumes, par exemple, ce qui en fait un plat antigaspi par excellence.

Retour aux basiques: la pâte brisée

C’est fini, je n’achèterai plus jamais de pâte brisée sous double emballage plastique et carton. Zéro déchet + économies, et cerise sur le gâteau, on obtient pâte à tarte dont on sait ce qu’il y a dedans. Je dois vous avouer un truc, il n’y a pas si longtemps encore, je me faisais une montagne de faire une pâte brisée. Puis j’ai découvert qu’en fait, on ne devait pas travailler la pâte plus de 5 min. Donc allez, en une dizaine de minutes tout compris, vous aurez une belle pâte maison!

La pâte brisée au beurre

Pour une tarte de 30cm, ingrédients:

  • 250 gr de farine
  • 125 gr de beurre
  • 1 pincée de sel
  • un peu d’eau (à ajouter au fur et à mesure)

Pour s’en souvenir, facile: poids de farine = poids de beurre x 2!

Côté technique, je vous renvoie vers Chef Simon pour un pas à pas en photo. En pratique, je mets tout sauf l’eau dans le bol d’un saladier, je travaille avec les mains en ajoutant ensuite l’eau par petites quantités.

La pâte brisée à l’huile d’olive

Je ne fais plus que celle là, depuis que j’ai trouvé LA version qui marche à tous les coups, hyper bonne, et moins grasse que la version précédente. Je la trouve plus rapide à réaliser que la précédente car le mélange s’homogénéise plus facilement. Elle est tirée de l’ouvrage « Je mange sain et bio, même au boulot« , de Marie Chioca.

Ingrédients:

  • 250 gr de farine (blé T65 ou T110)
  • 100 gr d’eau
  • 50 gr d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel

Mettre la farine et le sel dans un saladier, ajouter l’eau et l’huile d’olive. Commencer à mélanger à la cuillère, et dès que ça forme une pâte, terminer à la main. Quelques minutes suffisent pour obtenir une boule de pâte homogène. Si la pâte vous semble trop sèche, ajouter un peu d’eau, mais allez-y doucement. Il suffit parfois de retravailler la pâte avec les mains mouillées. Former une boule légèrement aplatie.

Le repos est facultatif, mais en pratique, elle repose le temps que je prépare la garniture (si nécessaire).

La garniture
  • +/- 200 à 250 gr de légumes déjà cuit et égoutté si nécessaire (antigaspi!)
  • +/- 50 à 100 gr de garniture protéinée: jambon, thon, fromage, restes de poulet (facultatif, on peut faire une quiche 100% légumes)
  • 3 oeufs
  • 300ml de lait ou mélange lait-crème liquide (je la fais souvent avec seulement du lait)
  • sel, poivre

La quiche est devenue, au même titre que le cake salé antigaspi dont je vous avais donné la recette, un plat antigaspi à part entière. Un reste de poêlée de légumes verts, une courge trop grosse pour être mangée en un seul repas? Le surplus passe dans la quiche. C’est aussi un moyen rêvé de faire apprécier les légumes aux enfants. Ces derniers temps, tout y est passé, au fil des semaines, j’ai décliné mes quiches avec épinards, blettes, brocolis et j’en passe. Que du vert, et tout le monde à adoré.

Côté fromage, j’en met à vrai dire rarement, sauf parfois du fromage frais avec les épinards, ou dans cette recette au de tarte salée. La viande, pareil. Parfois pour liquider un reste de poulet, par exemple. Ou j’utilise une boîte de thon blanc Germon (La Belle Iloise), si nous avons tous très faim.

Quiche butternut, poulet, curry et graines de courges

Le déroulé?

Abaisser la pâte sur un plan de travail fariné. La plier en 4, c’est bien plus facile pour la transférer dans le moule sans la déchirer, puis déplier. Faire des petits trous à coup de fourchette. Garnir, replier les bords (ce qui lui donne un aspect un peu rustique mais fait plaisir à mon aîné, qui est amateur de croûte), et hop, 25-30 minutes au four, préchauffé, en démarrant la cuisson à 220°C puis 180°C lorsque la coloration devient visible.

Garnir la pâte avec la garniture (légumes, fromage, viande…). Les quantités? Au feeling, je vous ai donné des ordres de grandeur (je ne pèse pas).

Dans un bol, battre les œufs et le lait / crème ensemble, assaisonner = appareil à quiche.

Verser l’appareil sur la garniture. Enfourner 25-30 minutes au four, préchauffé, en démarrant la cuisson à 220°C puis 180°C lorsque la coloration devient visible.

quiche recette

Quiche = pâte + appareil + garniture (= légumes +/- fromage +/- garniture protéinée).

Facile, non?

Et on customise

Repartons de notre formule magique (ou pas):

Quiche = pâte + appareil + garniture (= légumes +/- fromage +/- garniture protéinée)

Alors la pâte? On peut faire 100% farine de blé, varier le blutage, mais aussi le type de céréale. J’adore par exemple remplacer 30% de la quantité de farine de blé par de la farine de sarrasin. C’est amplement suffisant pour obtenir un goût équilibré et prononcé en sarrasin. Mais tout est permis.

L’appareil? On peut jouer sur la quantité de lait et de crème (seulement lait, seulement crème, ou un mélange des deux), et choisir lait et crème de vache ou leur « équivalent » végétal. On peut jouer sur l’assaisonnement: du curcuma ou une pointe de curry? Pourquoi pas.

La garniture: à nous la liberté. Les légumes feuilles style épinards, blettes voire les fânes seront au préalable poêlés et égouttés et feront des merveilles avec du fromage de chèvre ou fromage frais. Brocoli et fromage bleu… miam! Les courges vont très bien avec des lamelles de poulet. En été, vous y mettrez le reste de ratatouille (égoutté) et un peu de fêta ou de mozzarella, éventuellement du thon. Mais là, point de recette ni de quantité, vous y mettez ce que vous voulez, et c’est l’occasion rêvée de recycler un reste pour le manger différemment. Veillez simplement à ce que la garniture ait déjà rendu son eau.

La cerise sur le gâteau la quiche: pourquoi pas saupoudrer de petites graines (de courge par exemple), d’amandes effilées ou autre?

quiche maison antigaspi

Quiche blettes et fromage de kéfir

Quiche = pâte + appareil + garniture (= légumes +/- fromage +/- garniture protéinée)

Vous l’aurez compris, une fois que vous maîtrisez la recette de pâte à tarte salée, ce n’est pas une recette que vous aurez entre les mains, mais des quantités, non pas apprises par cœur, mais déclinables en fonction des saisons, de vos envies. J’aime quand la cuisine est intuitive, suis mes humeurs et mes envies! Elle est pas belle la vie? Alors quelle sera votre prochaine quiche?

0

2 Commentaires
  • Jen
    juin 13, 2017

    C’est marrant nous avons les mêmes recettes de pâtes, ou presque…
    Pour la brisée je la fais au robot, en double, et j’en congèle une étalée-roulée !

    J’ai essayé celle de Marie Chiocca à l’huile d’olive dernièrement et j’ai été bluffée !
    Avec de belles fanes de betterave bio juste tombées, des petits cubes de fromages (roquefort, chèvre, cantal… des p’tits restes qui n’attendaient que ça) et un appareil classique, c’était franchement très bon, même froid le lendemain.

    Bonne idée que ces recettes anti-gaspi !

    • Erika
      juin 20, 2017

      Merci Jen. Super idée de la congeler étalée roulée.
      Et les fânes de betteraves, j’adore 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *