[Je change mes habitudes]: Moins de sucre dans les yaourts & co!

Réduire le sucre… on pense aux sodas et aux confiseries, mais nous oublions les habitudes trop bien installées: la cuillerée (ou deux) de sucre dans le café ou yaourt, ou pire le yaourt sur coulis de fruit du commerce qu’on imagine sain mais plein de sucre (sous des formes parfois peu recommandables).

Il s’agit là de redécouvrir le laitage « de base » au lait entier et de l’agrémenter selon ses envies en se faisant plaisir! Regardez les rayons frais des supermarchés: colorés, ils regorgent de produits en tout genre, aromatisés, plein d’additifs, et même d’arômes (pour compenser les fruits sans saveur), extrêmement sucrés et chers (oui!). Lisez les étiquettes, ça fait peur!

Je vous propose une résolution, un changement d’habitude, que vous pouvez prendre comme un petit challenge si vous voulez:

⇒ Achetez des yaourts / petits suisses / fromages blancs / faisselle NATURES (au lait entier) et agrémentez-les d’une cuillerée de confiture, de miel, de crème de marron, des fruits et à terme redécouvrez-les natures… La seule limite est votre imagination!

⇒ Achetez des compotes sans sucre ajouté (et pour le coup, la différence de goût est vraiment négligeable, elles se conservent juste un peu moins longtemps), voire si vous en avez le temps, préparez-les vous même, au moins de temps en temps. Niveau goût, la différence est juste énorme.

⇒ Choisissez-vous un type de dessert au chocolat (ou autre) pour les plaisirs impromptu, en lisant bien l’étiquette, et pour le reste: préparez-vos desserts maison.

⇒ Commencez avec vos enfants dès le plus jeune âge. Je suis atterrée de voir qu’on trouve pléthore de laitages avec du sucre ajouté pour des bébés de 6 mois! Donnez leur des yaourts natures, ça passera très bien.

A terme, vous pouvez aussi viser de faire vos yaourts & compotes maison, de temps en temps, ou régulièrement. Dans un premier temps, pour changer une habitude, je vous recommande vraiment d’y aller par petites étapes (« baby steps »), au risque de vous décourager direct. Commencez donc par les acheter en étant sélectif.

Les bénéfices:

  • Maîtrise de la quantité de sucre ingérée, à travers ce que vous ajoutez et d’autres additifs en tout genre. C’est le premier pas vers une alimentation moins sucrée. Remplacez une cuillérée de sucre par une cuillérée de confiture, c’est 50% de sucre en moins! Puis goûtez les natures.
  • Retour vers une alimentation à partir d’aliments simples (dont vous connaissez la composition et comprenez la liste d’ingrédients).
  • Economies:les yaourts & co natures sont bien moins chers au kilo, vous pourrez même vous faire plaisir en achetant de bons yaourts fermiers au marché.

La vie réelle:

A la maison, nous avons effectivement adopté les laitages natures. Nos desserts en semaine en sont composés, éventuellement complétés par un fruit de saison. Les enfants choisissent ce qu’ils ajoutent dedans. Mon grand réclame en général de la confiture et mon 2ème « un yaourt nature » (sans rien ajouter). Mon 3ème bébé découvre les yaourts natures sans sucre (et il aime). En les habituant ainsi petits, ils ne ressentent pas de manque, et le sucre appelant le sucre, eux n’en ont pas besoin! Nous ne mettons pas de sucre à table.

Je m’approvisionne, quand j’en trouve, en circuit court de bon yaourts fermiers, petit dessert « plaisir » dans tous les sens du terme (du VRAI yaourt quoi!). Vous me rétorquerez que c’est cher. Certes, nous n’en mangeons pas à tous les repas, mais je vous assure que ça n’est pas plus cher que la plupart des desserts du supermarché (hors yaourts).

J’ai toujours en stock des crèmes au chocolat du commerce de bonne qualité (avec de vrais ingrédients dont je comprends la liste) pour les petits plaisirs impromptus. Le week-end, j’essaie de préparer au moins un dessert.

De mon côté, en restauration d’entreprise, je ne passe plus devant le rayonnage de desserts sucrés. Je prends de temps en temps un laitage nature ou un fruit, mais pas systématiquement. Evidemment à la cantine scolaire, les enfants mangent des desserts sucrés industriels. En vacances, ils font souvent les courses avec nous: je les laisse choisir une sorte de dessert, celui qu’ils veulent, sans restriction. C’est d’ailleurs là que j’ai pâli devant la liste d’ingrédients de fameux liégeois au chocolat: beaucoup trop de sucre, de l’eau (ou comment les industriels nous font payer à prix d’or un ingrédient quasi gratuit), de la gélatine de porc (beurk), et j’en passe. Mais comment ai-je pu ingurgiter un truc pareil dans le passé? En attendant, je pense qu’il est bon que les enfants puissent bénéficier le plus souvent d’aliments sains, mais de pouvoir aussi goûter, sans interdits, des produits un peu moins « clean« . Mais vous verrez, en adoptant ces nouvelles habitudes le plus souvent possible, vous ferez du bien à votre famille! Vos enfants sauront aussi faire la différence, assez rapidement.

Essayez, et venez nous donner des nouvelles ici!

2
4 Commentaires
  • Frédérique
    février 3, 2016

    Les yaourts faits maison, c’est vraiment très faciles et rapides avec une yaourtière. Notre fille bébé n’a jamais eu de sucre dans ses yaourt, mais je n’ai pas réussi à m’y mettre aussi et du coup, maintenant, elle en prend aussi… Cela fait maintenant 4 ans que nous n’achetons presque plus de laitages, sauf des yaourts nature toutes les 5 fournées de faits maison pour redémarrer une série, et parfois un craquage sur les produits Gü ou Casino Délices ou Bonne Maman (dans ces derniers, la liste des ingrédients est souvent compréhensible, je pense à leur mousse au chocolat). Il faut dire que le supermarché, c’est une fois toutes les 6 semaines en drive pour les produits non-périssables : ça limite la tentation…
    Je fais régulièrement des « gâteaux de semoule » (lait+semoule+sucre + raisins secs ou vanille) et des crèmes au chocolat faciles (lait + maizena + sucre + chocolat à croquer qui fond / ou lait + maizena + Poulain Grand arôme) pour varier les desserts de semaine. J’ai fait mes premières conserves de compote cette année. Pas besoin de sucre dans les compotes faites maison (évidemment, cela dépend des pommes…), et effectivement, cela a un autre goût ! Quand ma fille était bébé, toutes les compotes étaient maison et puis j’ai un peu arrêté, mais c’est quand même bien meilleur, et on peut faire des pommes/pruneaux que j’adore !

    • Erika
      février 3, 2016

      Pareil, un drive tous les 6 semaines environ, ça limite les tentations, et on prend quelques crèmes au chocolat La Laitière 70% pour les jours où j’ai pas envie/le temps de préparer un dessert et où je veux proposer quelque chose de différent aux enfants. Mais à vrai dire, moi qui adorait ces crèmes, je les trouve dorénavant trop sucrées. Une fois qu’on se désintoxique du sucre… seuls les desserts préparés par mes soins avec 30% de sucre en moins par rapport à la recette trouvent grâce à mes yeux 😉 Ce soir nous nous sommes régalés du fromage blanc de campagne que vous voyez sur la photo du blog (style faisselle): il se suffit à lui même.
      Une idée pour sucrer des compotes de pommes peu sucrées: un peu de sirop d’érable. Mmmmm.

  • la Fourmi Elé
    mai 2, 2016

    C’est vrai ! je partage ton avis ! J’ai de mon côté aussi réduit le sucre en commençant par ne plus en mettre dans mon café ! et ça ne m’a jamais manqué quoique il est parfois bon de tordre quelques habitudes !
    Pareil pour les laitages désormais faits-maison, nous les préférons natures ou agrémentés de compote ou confiture maison.
    A la fin tous les desserts industriels que nous avions avant paraissent si sucrés !

    • Erika
      mai 4, 2016

      Et à force de se déshabituer au sucre, on finit par ne plus craquer sans contrôle. Les desserts sucrés me font de moins en moins envie et je suis du coup beaucoup plus sélective.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *